Chili – Punta Arenas et sa région

Depuis Puerto Natales nous prenons un bus de 3h pour nous rendre dans le détroit de Magellan et plus précisément la ville de Punta Arenas. Cette jeune métropole âgée de 150 ans et composée d’environ 130 000 habitants se situe en bord de mer. Elle abritait à son origine une base militaire et un pénitencier. Son port fut par la suite exploité par les navires du commerce de l’or pour rejoindre la Californie. D’autres commerces dont celui de l’élevage de moutons importés des Malouines sont apparus et ont permis à Punta Arenas de se développer et d’attirer de nombreux immigrants européens (anglais, français, croates, espagnols,…). Aujourd’hui la ville est le résultat de toutes ces cultures mélangées à celle de la Patagonie. L’architecture en est le reflet, c’est la première chose que l’on remarque en marchant dans les rues. Un autre point marquant est la couleur des toits des maisons; ils sont tous très colorés et nous en avons vraiment une vue d’ensemble depuis les hauteurs de la ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une longue digue propose une marche agréable avec vue sur la terre de feu et où l’on peut croiser de nombreux cormorans de Magellan (de loin on pourrait les confondre avec des manchots) et des dauphins.

Chili - Punta Arenas - 006

Nous sommes restés quelques jours dans cette ville chaleureuse pour visiter les alentours dont l’ile Magdalena et le bout du continent!

Ile Magdalena

Nous avions lu dans les guides qu’il était possible de se rendre sur l’ile de Magdalena pour rendre visite à une colonie de 60 000 manchots de Magellan, la plus grande colonie présente au Chili! Nous avons de la chance, ces manchots sont présents sur cette ile de novembre à fin mars pour se reproduire. Ils pondent 2 oeufs par couple qu’ils couvent dans un terrier pendant 40 jours. Les petits sont d’abord recouverts de duvets pour laisser place au bout de 80 jours à de belles plumes blanches et noires.

Comme de nombreux animaux, ces manchots migrent vers le nord une fois l’été austral terminé. Ils parcourent environ 4 000 km pour aller jusqu’au Brésil de Avril à Aout.

Ce fut impressionnant de voir autant de ces animaux rares, nous les trouvons plutôt comiques lorsqu’ils marchent :)

 

Il n’est possible que de rester 1h sur l’ile afin de ne pas trop les déranger et un parcours bien défini est tracé sur l’ile pour protéger leur espace.

Le bout du bout du continent américain…

Nous voulions explorer les environs de la ville et l’idée de nous rendre au point le plus austral du continent sud-américain nous a tenté. Nous louons donc une voiture et parcourons 70 km le long de la mer où nous croisons de nouveau des dauphins et lion de mer mais aussi des petits villages de pêcheurs et constructeurs de bateaux. Au fur et à mesure que nous avançons la route devient un chemin de moins en moins praticable et enfin un homme nous dit que nous devons nous garer, le reste du chemin étant en construction. Nous entamons la marche, il y a environ 10 km à parcourir le long de la mer sur les galets pour atteindre le phare San Isidro, le phare le plus au sud du continent. C’est une marche un peu fatigante à cause du terrain mais la vue des montagnes, de la terre de feu et des baleines sortant leurs nageoires, leur dos et leur queue de l’eau est un spectacle dont nous ne nous lassons pas!

Au bout de quelques kilomètres nous apercevons pour la première fois la maison du phare San Isidro et avons le souffle coupé par cette image de magazine: les montagnes aux pics recouverts de neige en sont la toile de fond et la mer le premier plan.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous vous conseillons cette balade, vous vous sentez seuls au monde entourés par la nature… (et cela risque de ne pas durer car ils sont en train de construire une route qui va surement aller jusqu’au phare)

PS: Le cap San Isidro est le point d’entrée du parc marin Francisco Coloane créé en 2003. Des scientifiques ont découvert que cette région du détroit de Magellan était un lieu de nourriture très apprécié des baleines et qu’à chaque été austral elles viennent s’y nourrir. Ils ont réussi à classer cette zone comme protégée et en ont créé le parc marin Francisco Coloane. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps d’aller y faire une excursion en bateau mais si vous le pouvez vous y verrez de nombreux animaux marins avec de magnifiques paysages.

PS2: plusieurs personnes nous ont demandé de remettre le bonjour à Florent Pagny en Patagonie, sachez que la Patagonie fait en superficie plus de deux fois la France… 😉

One Response

  1. CA
    CA 2 mars 2016 at 18 h 39 min |

    Très dépaysant merci bcp pour cet article – juste une remarque: ca fait un long voyage pour voir des manchots, on peut en voir sur toutes les latitudes et particulièrement dans notre beau pays 😉

    Reply

Leave a Reply